Vence labellisée « ville en poésie » au diapason du Printemps des poètes

En septembre 2015, Vence a été labellisée « ville en poésie », une distinction nationale qui couronne un effort durable pour promouvoir la poésie et un accent particulier porté dans sa politique culturelle. Chaque année, avec le Printemps des Poètes, Vence entre en poésie et dans la valse des mots. A vos plumes, à vos claviers, écrivez, proclamez, affichez, déclamez, chantonnez, parlez en poèmes…

Le dramaturge et Académicien René de Obaldia parrain du Printemps des Poètes 2016

René de Obaldia à ouvert le Printemps des Poètes

Auteur dramatique, écrivain et poète, le comte René de Obaldia, chevalier de l’ordre de Balboa est né le 22 octobre 1918 à Hong-Kong.
Il publie son premier roman (1956) « Tamerlan des cœurs » qui obtient un grand succès critique. Grand Prix du Théâtre de l’Académie française (1985), Grand Prix de la Société des Auteurs dramatiques (1989), Molière d’honneur et Molière du meilleur auteur (1993), Prix Marcel Proust et Prix Novembre pour son livre de mémoires publié chez Grasset Exobiographie (1993), René de Obaldia, « diable d’homme », est « l’auteur français vivant le plus joué de la planète ». Son œuvre poétique est composée d’« Innocentines » 1969, « Sur le ventre des veuves » 1996, « Fantasmes de demoiselles », femmes faites ou défaites cherchant l’âme sœur 2006 et « Le secret » en 2010.
Le 24 juin 1999, il entre à l’Académie française au fauteuil 22, de Julien Green.

René de Obaldia a rencontré les écoliers du Suve qui ont écrit « à la façon de » et préparé un entretien...Il s’est rendu à l’amphithéâtre du Lycée Matisse, où l’auteur a été accueilli par une mise en voix du poème « Le plus beau vers de la langue française » avant de découvrir les travaux pratiques des lycéens. Des ateliers intergénérationnels ont également eu lieu à la Médiathèque.

Lectures de poèmes par l’association Podio : Anthony Thiberguen, Sylvie Tafani, Claude Joyard et Yves Ughes, randonnées poétiques....

JPEG - 73.2 ko