Une très bonne nouvelle pour la Ville après que la Préfecture des Alpes-Maritimes ait imposé à la Ville la construction d’un programme immobilier de 12.000m² comprenant des logements sociaux au chemin de la Sine en lisière de forêt.

Cette décision intervenait dans la logique de la loi SRU imposant 25% de logements sociaux, à toutes Communes de plus de 3.500 habitants.

Considérée comme mauvaises élèves, la Ville s’était vu imposer par la Préfecture, le droit à préempter des terrains et à accorder les permis de construire de nouveaux projets de logements.

Dès la réception de l’arrêté du Préfet sur le terrain de la Sine, le Maire, Catherine Le Lan était montée au créneau. Tout en précisant la nécessité d’accroitre le nombre d’habitat à loyer modéré, le Maire avait fait rapidement connaître son opposition au projet et à la construction de 270 logements, soit l’installation au quartier résidentiel de la Sine, de 800  nouveaux résidents sur un seul et même site alors que les conditions et infrastructures ne permettaient pas une telle implantation.

Vence s’inscrit dans une dynamique volontaire mais n’oublie pas de veiller à préserver l’équilibre urbain et l’intégration environnementale de tout nouveau projet. Or, l’impact de ce projet de la Sine allait à l’encontre de ces principes, avec un nombre de nouveaux habitants tel qu’envisagé, bien trop élevé au regard du secteur et des services publics existants.

Pour ces raisons, le Maire a fait appel de la décision et une rencontre en Préfecture a eu lieu le 12 février entre le Maire et le Préfet.
Le Maire a alors proposé un autre espace, hors de La Sine, contigu au centre-ville, (sous le Grand Leclerc) avec des accès à toutes les commodités, et sur lequel la municipalité avait prévu de bâtir du logement social.
La Préfecture a répondu favorablement à la proposition de la municipalité, proposant de lever le risque sur le secteur de la Sine à réception de la délibération de la Ville autorisant le projet en Centre Ville. Délibération votée le 25 mars dernier et aussitôt adressée au Préfet.

Entre 2014 et 2016, malgré la rareté et le coût du foncier Vençois, 156 Logements Locatifs Sociaux ont été créés, répartis sur différents programmes.
Depuis 2017, 107 autres logements ont été livrés ou sont en cours de construction. Le projet Chagall en phase d’élaboration permettra lui aussi d’accueillir sur un site central et bien desservi, 208 nouveaux logements à loyers modérés, dont la  première tranche de travaux est prévue en 2020.

À lire aussi :
  • « Ma Ville est un Grand-Jardin » 2ème !

    Le jardin est à l’honneur ! Après une première édition prometteuse, rendez-vous les 18 et 19 mai pour ce deuxième Grand-Jardin éphémère en cœur de Ville. Nouveauté 2019 En projection de la volonté municipale de transformer la Place en jardin définitif, le jardin éphémère 2019 sera la préfiguration du projet final. Les visiteurs découvriront dans ce […]

  • Donnez votre avis sur l’Accueil de Loisirs Toreille/Saint Michel

    C’est sur cet accueil du mercredi matin destiné aux 3-11ans que les familles sont invitées à donner leur avis. L’objectif étant de faire évoluer la qualité des accueils de loisirs et de répondre au plus près aux attentes des familles. Les réponses sont anonymes. Répondez au questionnaire ci-dessous ou via le Portail des familles qui […]

  • Pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris

    Les particuliers souhaitant soutenir cette oeuvre de reconstruction sont invités à contacter l’association du Patrimoine religieux Vençois et son Président Jacques CHAVE : Paroisse de Vence, 3 avenue Marcellin Maurel. Un recueil des dons y est organisé avec l’aide de la Ville de Vence. Le Maire proposera une subvention de solidarité lors du prochain conseil […]

Start typing and press Enter to search