Emmanuel R+®gent, Pendant qu’il fait encore jour (Palmyre), 2016, encre de Chine sur papier, 110 x 220 cm_400

Sol LeWitt / Chourouk Hriech / Christian Lhopital / Emmanuel Régent

Exposition au Musée de Vence / Fondation Émile Hugues
Jusqu’au 14 juin 2020.

GRATUIT pour tous, le premier samedi de chaque mois.

L’émission PointCult’ dédiée à l’actualité artistique de la Côte d’Azur consacre l’émission “Connaissez-vous le wall drawing ?” à l’exposition de Vence “Le dessin autrement”

Édition du 8 Février 2020

Expo 2020 Lhopital Christian – Rotation 14 – 2018 – mixte 65 x 50

 

Pour sa deuxième saison consacrée au dessin contemporain, à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance d’Henri Matisse – né le 31 décembre 1869 -, le Musée de Vence a invité Philippe Piguet, critique d’art et commissaire d’exposition indépendant, à concevoir un projet y faisant écho. Celui-ci a proposé de réunir trois artistes pratiquant entre autres le dessin mural, autour du magistral wall drawing de Sol LeWitt (1928-2007) que l’artiste avait spécialement réalisé en 2002 lors de son exposition personnelle à Vence – dont il a fait notamment cadeau à la ville.

Intitulée Le dessin, autrement – wall [&] drawings, cette exposition rassemble, aux côtés de Sol LeWitt, Chourouk Hriech, Christian Lhopital et Emmanuel Régent, trois figures marquantes de la scène artistique française qui, au cours des dix dernières années, ont contribué chacun à leur manière à penser le dessin contemporain autrement. Outre la réalisation in situ d’un wall drawing, chacun dans une salle propre, Philippe Piguet présentera une sélection mêlée de leurs dessins dans deux autres salles du musée. Dans l’espace vidéo, la projection d’un making off des wall drawings réalisés sur place permettra aux visiteurs de prendre toute la mesure du travail de chacun des artistes.

Durant l’année 2020, le Musée souhaite poursuivre à la fois la démarche de valorisation des œuvres remarquables de la collection municipale et celle de découverte du champ artistique très dynamique du dessin contemporain.
Après le fonds d’arts graphiques de Matisse en 2017, le piano « Accord Parfait » d’ARMAN en 2019, le Musée entend mettre à nouveau en lumière le chef d’œuvre de Sol LeWitt qui orne les murs du château. En effet, lors de l’exposition consacrée à l’artiste en 2002, celui avait fait don au Musée d’une œuvre murale, qui a été peinte de façon permanente sur les murs de la première salle des espaces d’expositions. Cette œuvre, occultée depuis, va être à nouveau proposée à la découverte du public pour l’année 2020.

Sur le thème du « wall drawing » de Sol LeWitt et en écho à Matisse, l’exposition réunit trois artistes contemporains pratiquant entre autres ce registre de création.
Intitulée Le dessin, autrement – wall [&] drawings, cette exposition rassemble, aux côtés de Sol LeWitt, Chourouk Hriech, Christian Lhopital et Emmanuel Régent, trois figures marquantes de la scène artistique française qui, au cours des dix dernières années, ont contribué chacun à leur manière à penser le dessin contemporain autrement. Les trois artistes réaliseront des wall drawings directement sur les murs du Musée, œuvres éphémères exceptionnelles qui seront limitées à la durée de l’exposition temporaire. Outre la réalisation in situ d’un wall drawing, chacun dans une salle propre, Philippe Piguet présentera une sélection mêlée de leurs dessins dans deux autres salles du musée. Dans l’espace vidéo, la projection d’un making off des wall drawings réalisés sur place permettra aux visiteurs de prendre toute la mesure du travail de chacun des artistes.

 AUTOUR DE L’EXPOSITION

Pendant toute la durée de l’exposition, de nombreux rendez-vous conviviaux autour d’activités ludiques sont proposés à tous les publics afin d’enrichir la découverte des oeuvres : open space dessin, ateliers en famille, “Love drawing” pour la Saint-Valentin, jeu de pistes, concert surprise des élèves du Conservatoire, atelier Philo-Art pour les enfants, intervention de dessin dansé, restitution des travaux réalisés pendant les médiations…

  • Ateliers en famille : Atelier faisant intervenir enfant(s) et accompagnant(s), précédé d’une visite rapide de l’exposition adaptée aux enfants, (durée : 1h30 à 2h00 compris dans le droit d’entrée).
  • Open space dessin : entouré d’oeuvres des artistes, et guidé par la médiatrice du Musée, chacun est invité à improviser librementet participer à un dessin collectif. Pour le plaisir d’un moment de partage et de créativité ludique (compris dans le droit d’entrée).

PROGRAMME DES RENDEZ-VOUS AU MUSÉE

Sol LeWitt

Sol Lewitt
Matisse étole

Né le 9 septembre 1928 à Hartford dans le Connecticut aux États-Unis d’Amérique, mort le 8 avril 2007 à New York, est un artiste américain minimaliste et conceptuel. Il étudie à l’Université de Syracuse, école des beaux-arts de l’État de New York et à la Cartoonists and Illustrators School. Travailler pour l’architecte Ming Pei lui permet de mettre en forme ses idées artistiques, notamment en ce qui concerne la précision géométrique. En 1960, il est recruté en tant que réceptionniste par le Museum of Modern Art (MoMA), où il rencontrera les différents artistes comme Robert Ryman, Dan Flavin et Robert Mangold, ainsi que la critique d’art Lucy R. Lippard. Dès lors, inspiré et rattaché à l’art minimal américain, il s’en détachera pour développer une pratique artistique plus conceptuelle. Il aura sa première rétrospective en 1978–1979 au Museum of Modern Art, New York.

Bien que le dessin occupe une place très importante dans son travail comme pour ces Wall drawings, il est habituellement considéré comme un sculpteur. Sol LeWitt est célèbre pour ses Structures (terme qu’il utilise pour décrire ses sculptures) fondées sur un élément géométrique basique, comme le cube ou le carré, établi en réseau.

De 1963 à 1965, il fait des objets singuliers en contreplaqué teintés d’une laque monochrome qu’il pose au sol, sans socle et met en valeur un rapport de plein / vide, en relation directe avec le lieu d’installation. En 1965, ses créations évoluent dans leur procédé de fabrication par l’utilisation de l’aluminium ou de l’acier laqué d’un blanc pur.

En 1968, LeWitt crée son premier dessin mural (Wall drawing), à la Paula Cooper Gallery. Sol LeWitt dira : « Je désirais créer une œuvre d’art qui soit aussi bidimensionnelle que possible : il paraît plus naturel de travailler à même le mur plutôt que de prendre un accessoire, de le travailler, puis de l’accrocher au mur ».

Sa démarche conceptuelle étant plus importante que l’œuvre créée, il mettra en place un système de certificats d’authenticité accompagnés d’un diagramme permettant à des assistants, collègues artistes, collectionneurs ou employés de musées d’exécuter eux-mêmes les œuvres murales. Il s’explique en disant : « Une fois que l’idée de l’œuvre est définie dans l’esprit de l’artiste et la forme finale décidée, les choses doivent suivre leur cours. Il peut y avoir des conséquences que l’artiste ne peut imaginer. Ce sont des idées qui sont à considérer comme des travaux d’art qui peuvent en entraîner d’autres… ». Ainsi l’idée de l’œuvre prime sur le résultat. Les Wall drawings réalisés par des exécutants préservent leur autonomie par la fidélité d’exécution de l’œuvre liée aux directives mises en place par l’artiste. « Le Wall drawing est une installation permanente même détruite. Quand quelque chose est fait (dans l’esprit) il ne peut être défait » écrit l’artiste dans « Sentences ». Il a aussi fait des œuvres à l’encre de Chine.

Quelques œuvres :
• Walldrawing #340A, œuvre murale, pastel noir, première réalisation :Brian Co.eman, Shawn Perry, Première installation : Addison Gallery of American Art, Philips Academy, Andover, Massachusetts, créé en avril 1993, ré-exposé en 2012 rétrospective au centre Pompidou de Metz.
• Walldrawing #2, œuvre murale, crayon noir, première réalisation : Tony Day, Guy Dill, Jim Ganzer, michael Maglich, Jerry Kamitaki, Sol LeWitt, Première installation : Ace Gallery, Los Angeles, créé en novembre 1968, ré-exposé en 2012 rétrospective au centre Pompidou de Metz.
• Walldrawing #414, œuvre murale, lavis d’encre de Chine, première réalisation : David Higginbotham, Jo Watanabe, Première installation : Moderne Museet, Stockholms, créé en mars 1984, ré-exposé en 2012 rétrospective au centre Pompidou de Metz.
• Walldrawing #879 Loopy Doopy, œuvre murale, peinture acrylique, première réalisation : Elizabeth Alderman, Sachiko Cho, Edy Ferguson, Anders Felix, Paux Hedberg, Choichi Nishikawa, Jim Prez, Emily Ripley, Mio Takashima, Première installation : Pace Wildenstein New York, créé en septembre 1998, ré-exposé en 2012 rétrospective au centre Pompidou de Metz.
• Lors de la biennale de Lyon de 2000, il réalise en duo avec l’artiste sud-africaine Esther Mahlangu une œuvre commune de 10 mètres de longueur sur 4 mètres de hauteur3.

Chourouk Hriech

Hriech Chourouk – Sans titre Tha+»lande #12, 2018 21×14,5 cm

Née en 1977 à Bourg en Bresse, elle est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. Elle a participé, entre autres, à de nombreuses expositions telles que le Printemps de Septembre à Toulouse en 2009, la 8éme Biennale de Shanghai en 2010 et au Centre d’Art Régional d’Art Contemporain à Sète en 2011. Elle publie en 2003 un livre de dessins « The Pink Book ».

Chourouk Hriech pratique le dessin, exclusivement en noir et blanc, comme une promenade dans l’espace et le temps. Ses œuvres, sur le papier, sur les murs, sur les objets qui nous entourent, appellent à la contemplation d’architectures anciennes et récentes, réelles et imaginaires, de personnages, d’animaux, de végétaux et de chimères. Ses dessins articulent et entrechoquent des motifs urbains du quotidien, en suivant sereinement la course folle du monde, comme un désir de résistance et d’utopie. Elle déclare : « Mes dessins sont comme des cartes, ou plutôt des encéphalogrammes kaléidoscopiques : ils se rapportent à la mémoire et sont une écriture du temps et de l’espace. »

Christian Lhopital

Né en 1953, vit et travaille à Lyon. Diplômé des Beaux-Arts de Lyon en 1976, Christian Lhopital a montré son travail dans de nombreuses institutions, comme au Mamco de Genève (2003), au MAC de Lyon (2008), à la Biennale de Lyon (2011), au MAMC de Saint-Etienne (2013). Christian Lhopital élabore une œuvre fondée essentiellement sur la pratique du dessin, qu’il soit couché sur papier, sur toile ou déployé sur de larges surfaces murales. Il déclare « Ce qui me plait, c’est l’immensité du mur, le surdimensionnement, le vertige du mur blanc. Cela m’oblige à une totale implication du corps. ». Il fait naître de ses compositions fluides et complexes un univers foisonnant et poétique, marqué par l’enfance et ses figures récurrentes, prenant parfois la forme de projections mentales dont on ne sait si elles procèdent du rêve ou du cauchemar. Son travail paraît aussi animé par la conviction profonde que le dessin recèle un champ infini de possibles et qu’en choisissant de l’exprimer selon de multiples procédés techniques (crayon, aquarelle, collage, pierre noire, lavis d’encre, acrylique, recouvrements), celui-ci permet les visions les plus personnelles, au confluent de l’intime et d’un questionnement universel sur la condition humaine. A ses débuts, son travail est teinté d’un chromatisme sombre. Depuis 1999, ses dessins ont aussi investi les murs, qu’il recouvre à l’aide d’une poudre de graphite dont il joue parfaitement des propriétés cendreuses et volatiles. Il modèle cette matière noire par de subtils et successifs jeux d’effacements afin d’obtenir des nuances de gris.
Il développe également une œuvre sculptée reprenant certains de ses motifs privilégiés comme les figures animales ou les créatures mutantes. Utilisant des peluches qu’il recouvre de peinture blanche, isolant par là leur regard fixe, l’artiste procède ensuite à leur mise en scène à l’aide d’objets de la vie quotidienne.

Emmanuel Régent

Né à Nice en 1973, vit et travaille à Villefranche-sur-Mer et à Paris.
Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2001, il est lauréat du prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo en 2009. Il développe une œuvre qui se compose aussi bien avec des techniques classiques qu’avec des protocoles technologiques de pointe. Connu pour ses dessins de tous formats, « Le motif retenu, je commence toujours par faire de petits formats. Je ne commence jamais un grand format directement […] En fait, j’ai recours à toutes les dimensions. », figurant tant des scènes de foule que des paysages de rochers de bord de mer, volontairement lacunaires et toujours réalisés au feutre noir et fin, l’artiste développe également une pratique sculpturale et picturale.

L’œuvre d’Emmanuel Régent a été présentée dans le cadre de différentes expositions personnelles en France et à l’étranger : Galerie Steinek (Vienne, 2014), Galerie Analix Forever (Genève, 2013), Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain (Nice, 2013), CAC Château des Adhémar (Montélimar, 2012), Galerie Bertrand Baraudou (Paris, 2012), CNAC Villa Arson (Nice, 2011), Palais de Tokyo (Paris, 2010).
Il a participé à de nombreuses expositions collectives : Petit Palais (Paris, 2013), HOH Art (Milan, 2012), Marlborough Gallery (Monaco, 2012), Centre d’art de Maraya-Sharjah aux Émirats-Arabes-Unis (2010), Fabbrica del vapore à Milan (2010), Red Bull / Hangar-7 à Salzbourg (2008).
Emmanuel Régent est actuellement représenté en France par les galeries Bertrand Baraudou et Caroline Smulders, et à l’étranger par Analix Forever (Suisse) et Steinek (Autriche).

Le commissaire de l’exposition Philippe Piguet:

Philippe Piguet est critique d’art et commissaire indépendant. Il est l’origine de la création en 2007 du Salon du dessin « Drawing Now » à Paris, première manifestation d’art contemporain exclusivement dédiée au dessin en France et en Europe, et dont il a assuré la direction artistique de 2010 à 2018. Philippe Piguet est par ailleurs professeur d’histoire de l’art à l’Institut Supérieur des Carrières Artistiques (ICART, Ecoles Denis Huisman, Paris) depuis 1986. Si son champ d’étude porte sur une période allant du milieu du XXe siècle à nos jours, ses centres d’intérêt privilégiés portent sur la période impressionniste – plus particulièrement sur Claude Monet dont il est le bel-arrière-petit-fils – et sur l’art contemporain tel qu’il s’est développé depuis les années 1960. Il mène des collaborations régulières en presse écrite avec les revues L’œil, Art absolument, Art Press. Il a été chef de rubrique des arts plastiques à «Culture Matin », France Culture, de 1986 à 1988, producteur d’une série de cinq émissions sur le thème « L’art contemporain en son marché » pour Les Chemins de la connaissance, France Culture, 17-21 novembre 2003, responsable des arts plastiques de l’émission « Le Journal de la création », La Cinquième, de février 1998 à juin 2001. Il est l’auteur de nombreux documentaires sur l’art, de textes et préfaces de catalogue consacrés à des artistes comme César, Gérard Gasiorowski, Jean-Michel Basquiat, Jean-Charles Blais, Gérard Garouste, Philippe Cognée, Georges Rousse, Jean-Pierre Raynaud, Giuseppe Penone, David Tremlett, Jean Le Gac… et auteur des ouvrages généraux. Il a assuré le commissariat de très nombreuses expositions.

 

 

 

Infos pratiques

Le dessin autrement, wall [&] drawings
[Sol LeWitt] Chourouk Hriech, Christian Lhopital, Emmanuel Régent

Du 25 janvier au 14 juin 2020

Espace permanent :
Henri Matisse, Collection de la ville de Vence
Musée de Vence, 2 place du Frêne

Droit d’entrée

  • TARIF : 6 €
  • TARIF RÉDUIT : 3 €

Groupes à partir de 10 personnes, enfants de 12 à 18 ans. Étudiants sur présentation d’une carte en cours de validité.

  • GRATUIT

Moins de 12 ans, adhérents ICOM, demandeurs d’emploi inscrits en France (justificatif de – 6 mois), allocataires du RSA ou de l’aide sociale (justificatif – 6 mois), titulaires du minimum vieillesse, artistes membres de la Maison des Artistes, Journalistes sur présentation de la carte de presse, Élèves du lycée Matisse, du Collège de la Sine et des établissements scolaires vençois, élèves scolarisés résidant à Vence.

Visites guidées et ateliers

  • VISITES INDIVIDUELLES : comprises dans le droit d’entrée.
  • VISITES GROUPES : 2,50 € par personne, sur réservation, à partir de 10 personnes.
  • VISITES ET ATELIERS SUR TEMPS ÉDUCATIF : gratuité des visites guidées et ateliers pour enfants et leurs accompagnateurs sur le temps scolaire.
  • ATELIERS INDIVIDUELS : Ateliers du mercredi : 65 € le trimestre.
  • ATELIERS EN FAMILLE : compris dans le droit d’entrée. Réservations au 04 93 24 24 23
  • STAGE :Stages d’arts plastiques durant les vacances scolaires
    Tarif : 65 € la semaine Réservation au 04 93 24 24 23 (places limitées)
  • HORAIRES :

Les espaces d’exposition sont ouverts du mardi au dimanche de 11 heures à 18 heures.

MUSÉE DE VENCE, 2 PLACE DU FRÊNE – T. 00 33 (0)4 93 24 24 23

info@museedevence.com / www.museedevence.com

@museedevence06

 

À lire aussi :
  • Atlas de la Biodiversité Communale

    Découvrez la richesse de la biodiversité Vençoise En 2010, l’année internationale de la biodiversité, le projet d’Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) est lancé. Il trouve ses racines dans l’Inventaire national du patrimoine naturel mais fait notamment suite au Grenelle de l’Environnement qui, en 2007, a suggéré la création urgente d’un « observatoire de la […]

  • Mission Locale Nice Côte d’Azur

    Antenne de Vence Mission : Aider les jeunes de 16 à 25 ans révolus à résoudre l’ensemble des problèmes que pose leur insertion professionnelle et sociale en assurant des fonctions d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement vers l’emploi durable. Favoriser la concertation entre les différents partenaires en charge de l’emploi, la formation en vue de renforcer […]

  •  L’IMAGE SATELLITE, Festival de Photographie contemporaine Nice-Vence

    Exposition ARPENTAGES PHOTOGRAPHIQUES 1/2 Galerie La Basse Fontaine & Centre Culturel Municipal – Vence LAURENT_GONTIER & PATRICK_TOURNEBOEUF Berlin Beyond the Wall (26 septembre – 31 octobre) La Galerie Basse Fontaine et la cour du Centre Culturel Municipal de Vence accueillent l’exposition Berlin Beyond The Wall de Laurent Gontier & Patrick Tourneboeuf. En avril 2019, le […]

Start typing and press Enter to search