La Chapelle du Rosaire conçue par Henri Matisse est située 466, avenue Henri Matisse à Vence. Tel. 04.93.58.03.26. www.chapellematisse.com

HORAIRES D’OUVERTURE

Horaires d’hiver (du 1 novembre au 31 mars).

Mardi, Jeudi, Vendredi de 10h à 11h30 & de 14h à 17h.
Mercredi, Samedi de 14h à 17h.

Dernier ticket vendu à 16h30 avant la fermeture des portes.

Pas de visites les Lundi et Dimanche.

Dimanche : pas de visite, Messe à 10h
Jours fériés : la Chapelle est fermée.

Fermeture annuelle du 19 novembre au 19 décembre 2017

Plus d’information sur le site de la Chapelle chapellematisse.com.
écrire

TARIFS :
7€ individuel
6€ tarif réduit pour : groupes (+ de 10 personnes), étudiants (- moins de 25 ans), chômeurs (avec carte). Gratuité : enfants (moins de 12 ans), Collège et Lycée de Vence.

Rosaire_2_255.jpg Matisse.jpg

L’histoire de la Chapelle du Rosaire
Installé à Vence à la villa « Le Rêve », de 1943 à 1949, Matisse, malade, engage une jeune infirmière, Monique Bourgeois qu’il qualifie de « magnifique personne » et dont il apprécia beaucoup le dévouement. Elle devient sa confidente et son modèle (l’Idole, La Robe verte et les Oranges), elle aime dessiner et s’intéresse au travail de Matisse.

Pourtant, c’est une autre vocation qui l’appelle, en 1946, cette jeune femme entre dans les ordres de Saint Dominique et devient Sœur Jacques-Marie.

Rosaire_255.jpg

Devenue sœur soignante, elle continue à prodiguer des soins au peintre. En août 1947, Sœur Jacques-Marie confie à Matisse son désir de voir décorer l’oratoire aménagé par les religieuses dans une pièce de leur couvent.

chapelleMartisse_150.jpg

Matisse voit grand et conçoit le projet de construire intégralement une chapelle serait offerte aux dominicaines. Entouré par des religieux, le Frère Rayssiguier et le Père Couturier, conseillé par des architectes, Auguste Perret et Milon de Peillon, recourant à l’habileté d’entrepreneurs et artisans Vençois, le maître travaille quatre années (de 1948 à 1951) pour élaborer les plans de l’édifice et tous les détails de sa décoration (vitraux, céramiques, stalles, bénitiers, objets de culte, ornements sacerdotaux…). Pour la première fois, un peintre réalise un monument dans sa totalité, de l’architecture au mobilier et aux vitraux.

images_9_.jpg La première pierre de la chapelle est posée et bénie par Monseigneur Rémond, évêque de Nice, le 11 décembre 1949. L’inauguration et la consécration à Notre Dame du Rosaire, ont lieu le 25 juin 1951. Matisse, malade n’a pu assister à cette cérémonie, mais il a fait lire un texte par le Père Couturier : « Cette œuvre m’a demandé quatre ans d’un travail exclusif et assidu, et elle est le résultat de toute ma vie active. Je la considère malgré toute ses imperfections comme mon chef-d’œuvre ». Loin de n’être qu’un hasard dans la vie de Vence, le chef d’œuvre de Matisse qui voit alors le jour marque en fait la confirmation d’une vocation. Celle d’une petite cité à l’histoire fertile, habitée depuis des siècles par l’esprit de la création et l’amour des arts.

ChapelleRosaireCroix_250-2.jpg Discrète, on ne la remarque que par son toit de tuiles blanches et bleues et par sa croix de fer forgé haute de treize mètres, portant des croissants de lunes et des flammes dorées. Simple, lumineux, spacieux et équilibré : ainsi peut être défini l’intérieur de la chapelle. Placés entre la couleur des vitraux et les dessins, nous sommes à l’intérieur du tableau qu’a créé Matisse, l’un des « fauves » du début du siècle.

L’autel est placé au centre de l’espace et fait face aux deux nefs. La couleur de la pierre dans laquelle il a été construit rappelle celle du Pain Eucharistique (pierre du Gard). Les murs, le sol et le plafond blancs contrastent avec les vitraux qui chaque jour laissent pénétrer la lumière. Trois couleurs composent ces vitraux : le jaune (la lumière du soleil et celle de Dieu), le vert (la nature) et le bleu (le ciel méditerranéen). Trois grandes œuvres réalisées «au trait » sur des céramiques blanches décorent les murs de la chapelle. Seul le reflet des vitraux colore ces trois compositions : « Saint Dominique », « La Vierge et l’Enfant », et le « Chemin de Croix ».

Une galerie, présentant les dessins préparatoires de la Chapelle ainsi que des modèles de chasubles conçus par Henri Matisse, est ouverte dans la partie Nord de la Chapelle du Rosaire.

À lire aussi :
  • Covid-19 : le point dans nos EHPAD

    Le virus circule activement dans notre Département et les mesures de freinage comme les gestes barrières restent efficaces contre la pandémie. Nos établissements de retraite ne sont pas épargnés et la vigilance reste active. Les dépistages systématiques permettent de circonscrire la diffusion du virus. Maison de Retraite ORPEA  Bastide des Cayrons Un cluster avait été […]

  • Vœux du Maire aux Vençois

    La traditionnelle cérémonie des Vœux ne pouvant pas avoir lieu en raison de la pandémie, le Maire de Vence tient à vous présenter tous ses meilleurs vœux en passant en revue les projets et les réalisations des six derniers mois. «C’est ensemble que nous réussirons 2021. Je vous souhaite de tout cœur une année pleine d’amour […]

  • Plateforme de préinscription à la vaccination COVID-19

    Afin d’accompagner les autorités de santé dans le lancement prochain de la vaccination contre la COVID-19, la Métropole Nice Côte d’Azur, en lien avec l’Agence Régionale de Santé, lance une plateforme de préinscription en ligne  afin de recenser les habitants de la Métropole souhaitant se faire vacciner. Cette plateforme permettra d’anticiper les demandes des citoyens […]

  • Portez le masque… et portez le bien !

    A Vence comme ailleurs, redoublons de vigilance ! En famille comme ailleurs, les plus grandes précautions et les gestes barrières doivent être scrupuleusement respectés. Le masque doit impérativement faire partie des accessoires obligatoires en famille et de sorties. Il doit être porté sur le nez et la bouche, ni au-dessus ni en-dessous. Protégez-vous et protégez […]

Start typing and press Enter to search