**Concernant les plantations

Il est interdit de planter des arbres ou haies en bordure des voies communales à moins de 2 mètres pour les plantations de plus de 2 mètres de hauteur à moins de 0,50 mètre pour les plantations inférieures à 2 mètres de hauteur.

Cette distance est calculée en limite de voie publique (toutes dépendances comprises).

Conformément à l’article 64 de l’arrêté du 30 mars 1967 et ainsi qu’aux articles 53 et suivants du décret du 14 mars 1964 – Article 671 du code civil.

**Concernant l’élagage et l’abattage des arbres et haies

Les arbres, branches, racines qui débordent sur le sol des voies communales doivent être coupés à l’aplomb des limites de ces voies, à la diligence des propriétaires ou fermiers.

Les haies doivent être taillées de manière que leur développement du côté de la voie communale ne fasse aucune saillie sur celle-ci.

Le domaine public routier communal (ou ses dépendances) ne doit pas être encombré et la circulation ne doit pas être entravée ou gênée lors des opérations d’abattage, d’ébranchage, de débitage… des arbres situés sur les propriétés riveraines.

En cas de danger grave ou imminent, le Maire peut prescrire toutes mesures de sûreté exigées par les circonstances, décider l’abattage des plantations privées présentant un danger pour la sécurité publique (en vertu de l’article L. 2212‑4 du code général des collectivités territoriales).

Lorsque les démarches amiables sont sans effet, le Maire adresse au propriétaire une lettre le mettant en demeure de faire cesser le danger.

Faute de résultat dans le délai demandé, le Maire peut, par arrêté, faire procéder d’office à l’abattage. Ce délit est passible d’une amende de 5ème classe (1 500 €) conformément à l’article R.116-2 du code de la voirie routière (« en l’absence d’autorisation, le fait d’avoir établi ou laisser croître des arbres ou haies à moins de 2 mètres de la limite du domaine public routie »).

De plus, les infractions à un arrêté de Police du Maire (article R 610-5 du code pénal) sont sanctionnées par une amende de 1ère classe (38€ selon l’article 131-13 du même code).

À lire aussi :
  • Alerte pluie & inondation dans l’arc méditerranéen

    Chaque année, les départements de l’arc méditerranéen sont exposés à des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols ou méditerranéens) pouvant conduire à des crues soudaines : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement à partir de la fin de l’été, de […]

  • Réglementant temporairement de la circulation et du stationnement sur la Route Métropolitaine 2210

    Entre Vence et Tourrettes-sur-Loup (hors agglomération), des travaux de renouvellement de la surface de roulement imposent des restrictions temporaires de circulation et de stationnement de nuit, du 14 au 18 octobre entre 21h et 6h. Durant ces travaux de nuit : -Circulation sur la RD / RM 2210 en alternat et feux tricolores, sur une voie […]

  • La Métropole aide à la mobilité les actifs résidents

    La Métropole NICE COTE D’AZUR déploie plusieurs dispositifs pour épauler les actifs dans les déplacements en favorisant les modes doux et les transports électriques POUR L’ANNÉE 2020   Poursuite du dispositif d’aide à la mobilité au profit des actifs résidant sur le territoire métropolitain à compter du 1er janvier 2020 Versement d’une aide de 20 […]

  • Le CENTRE POMPIDOU rend hommage à la Galerie Chave

    Dans le cadre des expositions-dossiers thématiques présentées dans le parcours des collections, le Musée national d’art moderne rend hommage à quelques-uns des grands marchands d’art moderne et contemporain, actifs en France de 1905 à la fin des années 1960 dont Alphonse Chave qui a créé et dirigé la galerie Chave de 1947 à 1975, date de sa mort. […]

Start typing and press Enter to search