Régis Lebigre Maire de Vence et les élus à la Culture, Gilles Vernus et Marc Chaix ont rendu un hommage au sculpteur Jim Ritchie (disparu le 26 octobre 2017), à l’occasion de la venue exceptionnelle de son fils Paul (sur la photo). Une plaque apposée sur la Villa Alexandrine rappelle la présence de l’artiste au troisième étage de la mythique Villa.

Rappelons que Jim Ritchie né à Montréal le 5 décembre 1929, suit l’école des Beaux Arts de Montréal en 1947 avant d’ouvrir un atelier de céramiste de 1951 à 1959.

Son esprit indépendant et curieux le conduit à entreprendre un long voyage en voilier avec un groupe d’amis, exposant de jeunes artistes canadiens lors des escales.

De New-York à Miami, il côtoie de nombreuses personnalités mais c’est une rencontre déterminante avec son ami Robert Roussil, à Montréal, qui l’amènera sur la Côte d’Azur en 1959. Dans son ouvrage «A sculptural Life» Jim décrit l’émerveillement qui l’a saisi lors de son arrivée dans ce qu’il nomme le Jardin d’Eden.

Dès lors, il poursuit son travail de céramiste à Tourrettes avec une communauté d’artistes, des potiers, peintres ou tisserands exposant dans une boutique de la Grande Rue.

De 1960 à 1961, il s’installe à Ibiza pour y travailler le bois.

Il continue toutefois à réaliser des pièces importantes en terre-cuite et commence à sculpter la pierre.

C’est en 1964, après plusieurs expositions à Londres et à Montréal, que Jim s’installe définitivement à VENCE. Il y rencontre une jeune et belle suédoise Nina, qui deviendra la mère de son fils, Paul.

Après avoir vécu dans un modeste logement de la rue Gambetta, la famille s’installe en 1967 au troisième étage de la Villa Alexandrine. Les voisins du dessous sont Witold et Rita Gombrowitcz. Une photo de 1968 les montre tous trois lors de l’inauguration de la sculpture «PORPOL» réalisée par Jim pour la ville de Vence.

Bien des années plus tard ; Jim fera découvrir à de jeunes visiteurs polonais ce lieu de mémoire où COSMOS et bien d’autres œuvres ont été écrites par Gombrowicz.

 

 

Dans la tourelle de la Villa, Jim installe son atelier, réalisant des œuvres aux volumes savamment combinés ,associant dans une mystérieuse logique les courbes douces aux formes cubistes, essentiellement en marbre, en bronze ou en argent.

Son travail sur des pièces parfois monumentales le conduit plusieurs fois par an en Italie, à Pietra Santa, où se trouvent sa marbrerie et sa fonderie.

Entre abstraction et figuration, des formes pures réduites à l’essentiel naissent de sa recherche incessante des proportions justes. En 1997, il quitte la Villa Alexandrine et s’installe au Mas de l’Ormée qu’il rénove entièrement pour y créer un lieu unique dédié à la sculpture, poursuivant sa quête de la beauté et de «l’objet magique». Dans «A sculptural Life» Jim décrit Le Mas de l’Ormée transformé en jardin de sculptures géantes ; des sculptures qui dès lors qu’elles sont vendues, sont aussitôt remplacées.

Jim Ritchie a exposé plusieurs fois à Montréal, Londres, New York, Los Angeles, Genève mais aussi à Vence, à la Fondation Emile Hugues et à la Galerie Chave.

Il laisse aujourd’hui un héritage artistique précieux pour nous tous, pour sa compagne Sylvie GILLE et particulièrement pour son fils Paul et pour ses quatre petits-enfants dont il était si fier.

Certains se souviendront longtemps de l’homme au borsalino croisé peut-être le temps d’un déjeuner à la Régence, au Clemenceau ou au Pigeonnier… Mais pour tous, il demeure le père de LA VENCOISE qui trône face à l’Hôtel de Ville, sans doute l’une de ses plus belles œuvres.

À lire aussi :
  • Prochaine réunion de quartier au Chemin de Saint Claude

    Les réunions de proximité et de concertation se poursuivent. Après la rencontre avec les riverains du Chemin Sainte Elisabeth le 22 juillet dernier, la prochaine visite de terrain invitera les riverains du Chemin Saint Claude à rencontrer les élus et services municipaux et métropolitains, Jeudi 29 juillet 2021, à 18h. Thème de la concertation : […]

  • 9e salon du livre « Lire à Vence »

    C’est par une exposition inédite d’Henri Calet qu’ouvrira le prochain « Festival littéraire & 9e salon du livre Lire à Vence » : Vendredi 3 Septembre à 19h au rez-de- chaussée Médiathèque et à découvrir jusqu’au 19 septembre 2021. Renseignements sur www.mediathequedevence.fr

  • Règles sanitaires renforcées

    Le Décret ministériel du 19 juillet 2021 vient compléter le décret du 14 juin 2021 portant sur les mesures nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire. Ce qui change au-delà de 49 personnes à compter du 22 juillet 2021 Piscine Jean Maret Les plus de 18 ans devront obligatoirement être munis d’un […]

Start typing and press Enter to search