Les nuisances sonores sont régulièrement sources de conflits de voisinage.

Qu’il s’agisse de l’utilisation à toute heure d’appareils bruyants, d’aboiements, de musique trop forte ou de soirées entre amis qui n’en finissent pas, les gênes déplorées sont multiples.

Ajoutées, dans certains quartiers au bruit de la circulation, des klaxons et aux passages de deux-roues assourdissants, ces nuisances peuvent provoquer des troubles de l’humeur pouvant aller

jusqu’à la dépression, voire des atteintes à la santé.

Rappelons donc que la réglementation stipule qu’aucun bruit par sa durée, sa répétition ou son intensité n’est autorisé et peut être verbalisé. Mais n’est-il pas tout simplement utile de souligner que la vie en collectivité demande à chacun de se soucier de l’autre et d’agir avec bon sens pour éviter de déranger ?

Ce que dit la RÉGLEMENTATION

POUR LES PROFESSIONNELS

Les activités professionnelles à l’intérieur ou en plein air, nécessitant l’utilisation d’outils susceptibles de causer une gêne au voisinage, doivent avoir lieu entre 7h et 20h du lundi au samedi.
Aucun bruit les dimanches et jours fériés sauf en cas d’intervention urgente.

POUR LES PARTICULIERS

Les horaires admis pour les travaux de bricolage ou jardinage avec des appareils sonores sont :

– de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30 les jours ouvrables

– de 9h à 12h et de 15h à 19h les samedis

– de 10h à 12h les dimanches et jours fériés.

Les évènements et soirées privées ne font l’objet d’aucune dérogation, en dehors de la tolérance d’un voisinage qui peut se montrer exceptionnellement compréhensif.
Chaque année, la Police Municipale effectue de nombreuses interventions avec verbalisation pour

tapage nocturne (de 68 à 450 €).

Attentifs et responsables avec nos animaux de compagnie.

Qu’ils soient à plumes ou à poils, assurons-nous que nos compagnons du quotidien ne ternissent pas la vie de nos voisins. Concernant les chiens, bien trop souvent décriés pour leurs aboiements, leurs comportements agressifs ou leurs déjections sur le domaine public, un appel à la responsabilité est lancé afin que les maîtres redoublent de vigilance !

Assurez-vous que votre animal ne perturbe pas la tranquillité du voisinage, principalement en votre absence.

Les signalements de chiens aboyant des heures durant par ennui ou au moindre passage dans leur chemin sont nombreux. La qualité de vie dans un quartier peut en être significativement affectée.

Pour remédier à ces situations, le chien peut être éduqué ou équipé temporairement d’un collier anti-aboiement.

Il est de la responsabilité de chaque propriétaire d’agir afin de trouver la solution qui permettra de restaurer la tranquillité du voisinage.

Les maîtres éduqués font les chiens éduqués

Le domaine public n’est pas une canisette ! Pour une cohabitation sereine entre les habitants et nos amis à quatre pattes, il revient à chaque propriétaire de ramasser les déjections de son animal. Rappelons également qu’il est interdit de laisser divaguer son chien et qu’en ville, il est recommandé de le tenir en laisse pour éviter tout accident ou problème avec d’autres chiens.

Dans le même esprit, afin que les promenades en pleine nature et notamment dans les bois de la Sine, restent un plaisir pour tous, les maîtres doivent s’assurer, avant de lâcher leur chien, de leur bonne socialisation ou de leur parfaite obéissance à la consigne de rappel. Sur ces espaces de détente où les rencontres canines sont multiples, les chiens agressifs et non contrôlés n’ont pas leur place. Pour une bonne acceptation des animaux que nous aimons, n’imposons pas aux autres les désagréments et dégradations qu’ils peuvent provoquer.

Pour les déjections canines, l’amende peut aller de 68€ à 450€ en cas de récidive.

À lire aussi :
  • La Mairie recrute

    Animateur Accueil de loisirs (H/F) Descriptif de l’emploi : – Accompagner les enfants d’âge maternel et élémentaire sur les temps quotidiens du périscolaire ; – Organiser la mise en place des activités qui en découlent ; – Accueillir et animer des groupes d’enfants de 3 à 11 ans ; – Concevoir, proposer et mettre en […]

  • Réunions mensuelles de l’association Narcotiques Anonymes

    L’association Loi 1901 « Narcotiques Anonymes » est une association à but non lucratif, composée d’hommes et de femmes pour qui la drogue était devenue un problème majeur. Les permanences sont assurées par des anciens dépendants, soucieux d’apporter aide et entraide à toutes personnes en dépendance : réunions ouvertes à tous : chaque lundi de 10h à […]

  • « La Grâce » s’invite au Printemps des poètes 2024

    La Médiathèque expose du 2 au 30 mars «Paroles d’étoffes» de l’artiste-plasticienne Louise Carol. Vernissage samedi 2 mars à 11h «Au début il y a le lin ou bien le chanvre. Patiemment tissés, allègrement taillés, cousus et puis portés, tous ces cotons, damas, chambrays ou bien sergés, Mémoires de bonheur ou traces de malheurs, sont […]

Start typing and press Enter to search